Marie-Christine Pollet et Carole Glorieux (dir.), Argumenter dans les écrits scientifiques, Diptyque, Presses Universitaires de Namur, Namur, 2016.

Carole Glorieux, Mémoires professionnels, mémoires d’application et autres travaux de fin d’études (TFE). Concepts utiles et dispositifs didactiques, Collection Tactiques, Presses Universitaires de Namur, Namur, 2016.

Soutenance de thèse de Carole Glorieux

Carole Glorieux, membre de Ludes et du CMU, a soutenu avec succès, le 12 janvier 2015 à l’ULB, sa thèse de doctorat intitulée : « Le mémoire d’application, une collision générique sur le continuum entre littéracies universitaires et littéracies professionnelles. Analyse linguistique et didactique du parcours lecturo-scriptural d’étudiants en Journalisme » (thèse rédigée sous la direction du Professeur M.-C. Pollet)

Parution : « Écriture scientifique, écriture sous contraintes ? »

C. GRAVET (éd.), Écriture scientifique, écriture sous contraintes ? , Université de Mons, Service de Communication Écrite, Collection « Travaux et documents », 5, 2014. (avec des articles de : T. Barboni, B. Costa, J.-M. Defays, I. Delcambre, S. Deruette, C. Glorieux, L. Pieropan, M.-C. Pollet,  M. Renouprez, C. Scheepers).

Argumenter dans les écrits scientifiques

Colloque – Université libre de Bruxelles, 13 et 14/11/2014.

La pensée commune établit souvent un lien étroit entre écrits scientifiques et argumentation.

Il n’est certes pas faux de considérer que l’argumentation est au cœur de la rédaction scientifique, mais les avis des linguistes et didacticiens montrent toutefois que la question est complexe (Amossy, Boch, Cislaru et al.,Charaudeau, Grossmann, Rabatel, Rinck, Scheepers, …). En effet, si tous expriment ou évoquent, au sujet de l’écrit scientifique, l’univers de l’argumentation, les vues sur celle-ci sont diverses et les manières de la désigner, dans ce contexte, reflètent de nombreuses nuances à propos du type d’argumentation à l’œuvre, de ses objets, de ses enjeux, de ses objectifs et de ses dimensions (discursive, textuelle, énonciative, communicationnelle).

A ces diverses représentations, il convient de plus d’articuler les débats sur des questions vives, dès lors qu’on évoque les écrits scientifiques, telles que : étayage, « objectivité », « neutralité », « effacement » vs « point de vue » voire engagement …

En réunissant des spécialistes de divers pays et horizons, ce colloque voudrait apporter des éclairages actuels relatifs aux lieux, objectifs et réalisations de l’argumentation selon les types d’écrits scientifiques, les contextes institutionnels, géographiques et disciplinaires.

Le sujet de l’argumentation dans les écrits scientifiques sera abordé selon les axes linguistique et didactique. Ainsi, ils seront analysés en tant que genres et en tant que pratiques de chercheurs, dans leurs dimensions discursive, textuelle, énonciative et communicationnelle. Mais ils seront aussi envisagés sous l’angle des circonstances et des particularités de leur enseignement, ce qui sera l’occasion d’inscrire la formation à l’écriture scientifique dans le champ des littéracies universitaires.

Plus d’information :

Argumenter dans les écrits scientifiques – Cadrage bibliographique

Argumenter dans les écrits scientifiques – Affiche

Argumenter dans les écrits scientifiques – Programme

Parution : « L’écrit scientifique à l’aune des littéracies universitaires. Approches théoriques et pratiques »

M.-C. Pollet, L’écrit scientifique à l’aune des littéracies universitaires. Approches théoriques et pratiques, Presses Universitaires de Namur, 2014.

L’écrit scientifique, en tant qu’écrit de recherche pratiqué dans le milieu académique, est souvent appréhendé sous des angles philosophique, sociologique, anthropologique, linguistique, mais plus rarementcomme objet d’un apprentissage continu et contextualisé.
C’est précisément cette dimension que ce livre tente d’exploiter, en s’inscrivant dans lechamp deslittéracies universitairesqui interrogentles pratiques d’écriture à l’université,dans leur transversalité mais aussi leurs spécificités (disciplinaires, institutionnelles voire géographiques).
L’auteure propose tout d’abord un focus sur le concept même de littéracies universitaires avant d’envisager les apports de celles-ci à un projet d’accompagnement des étudiants dans leur découverte de l’écriture scientifique. Ainsi, sera défendu le principe d’une formation précoce, centréesur les représentations du genre, les contextes éditoriauxet les caractérisations de l’article scientifique par rapport à d’autres genres mieux connus des étudiants. Des questions plus précises d’écriture seront elles aussi abordées, comme étape suivante dans l’apprentissage, au travers de pratiques discursives caractéristiques de l’écrit scientifique. Toutefois, pour transversales qu’elles puissent paraître, ces pratiques seront ici envisagées et exemplifiées dans quelques-unes de leursvariations disciplinaires.
S’appuyant sur unsocle théorique qui lui permet de plaider pour une acculturation progressive et contextualisée des étudiants à l’écrit scientifique, l’auteure propose aussi des pistes didactiques très concrètes, à adapter, bien entendu, en fonction des cultures et pratiques disciplinaires.

Marie-Christine Pollet est professeure à l’Université Libre de Bruxelles, où elle donne des cours d’Ecriture scientifique, d’Analyse des discours universitaires et de Didactique du français. Elle y est aussi la directrice du Centre de Méthodologie Universitaire.

Mise en ligne du corpus « Littéracie avancée »

Message de Fanny Rinck, Françoise Boch et Marie-Paule Jacques (laboratoire Lidilem, Université de Grenoble 3 :

Chères et chers collègues

Nous avons le plaisir de vous annoncer la mise en ligne du corpus « Littéracie avancée ». Ce corpus réunit des écrits d’étudiants (du L1 au M2) de type universitaire ou professionnel (fiches de lecture, mémoires, épreuves de concours des futurs enseignants, lettres de motivation…).

Vous êtes invités à l’utiliser pour vos recherches ou pour vos cours de formations à l’écrit !

Le corpus est accessible ici en téléchargement :

http://lidilem.u-grenoble3.fr/spip.php?article264

Le corpus représente actuellement 500.000 mots. Il est mis en ligne en plusieurs formats (.doc, .pdf, .txt et un format .xml avec méta-données) et évoluera bientôt (nouveaux textes, balisage structurel et morpho-syntaxique).

Plus de détails sur le projet ici :

http://corpuslitteracie.wikispaces.com/home

Shared Practices and Theories in Academic Writing

Lisa Ganobscik-Williams (ed.) “Shared Practices and Theories in Academic Writing” : volume 4/1 (2014) of the Journal of Academic Writing

http://e-learning.coventry.ac.uk/ojs/index.php/joaw/index.

Linguagem em (dis)curso

Linguagem em (dis)curso, Volume 13, n°3, UniSul, 2013(coord. Luciani Tenani et Fabiana Komesu)

http://linguagem.unisul.br/paginas/ensino/pos/linguagem/1303/00.htm

Devenir chercheur. Écrire une thèse en sciences sociales

M. Hunsmann & S. Kapp (eds), Devenir chercheur. Écrire une thèse en sciences sociales, Paris, EHESS, Coll. Cas de figure, 2013

http://editions.ehess.fr/ouvrages/ouvrage/devenir-chercheur/

L’écrit scientifique : du lexique au discours. Autour de Scientext

Agnès Tutin et Francis Grossmann (dir.), L’écrit scientifique : du lexique au discours. Autour de Scientext, Presses Universitaires de Rennes, 2014

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3364

Le Français sur Objectif Universitaire, entre apports théoriques et pratiques de terrain

Le Français sur Objectif Universitaire, entre apports théoriques et pratiques de terrain,

Arras, Université d’Artois, 5 et 6 février 2014.

Responsables : Widiane Bordo et Lucie Floch

Le programme de ce symposium

Écrire dans l’enseignement supérieur : quels apprentissages continus et contextualisés ?

Écrire dans l’enseignement supérieur : quels apprentissages continus et contextualisés ?

Congrès : « Writing Research Across Borders III » (International Society for the Advancement of Writing Research), Paris, Université de Paris Ouest, Nanterre – La Défense, 19-22 février 2014.

Responsable : Marie-Christine Pollet

Le programme de ce symposium

Écriture scientifique, écriture sous contrainte ?

Écriture scientifique, écriture sous contrainte ?, Journée d’études, Mons,Université de Mons – Faculté de Traduction-Interprétation, École d’Interprètes Internationaux, 27 février 2014.

Responsable : Catherine Gravet

http://www.fabula.org/actualites/ecriture-scientifique-ecriture-sous-contrainte_60596.php

L’argumentation écrite

Caroline Scheepers, L’argumentation écrite (préface de M.-C. Pollet), Bruxelles, De Boeck, 2013.

http://superieur.deboeck.com/titres/130392_2_0/l-argumentation-ecrite.html